Partager  > Mariage écolo : cinq conseils pour l’organiser

Written by 19 h 52 min Partager

Mariage écolo : cinq conseils pour l’organiser

Le mariage est une fête qui célèbre l’amour, et peut avoir un fort impact environnemental. Tenues, alliances, menu, décoration… WE DEMAIN vous donne quelques conseils pour que le Jour J soit magique mais aussi écologique.

Le 19/08/2021 par Sofia Colla
mariage écolo
Pour limiter l’empreinte carbone de votre mariage, pensez à choisir des fleurs françaises et de saison. (Crédit : Shutterstock)
Pour limiter l’empreinte carbone de votre mariage, pensez à choisir des fleurs françaises et de saison. (Crédit : Shutterstock)

La saison des mariages touche bientôt à sa fin. Mais si vous prévoyez de vous marier l’année prochaine, les préparatifs sont sûrement déjà lancés. Et vous n’êtes pas sans savoir que c’est un évènement qui demande beaucoup d’organisation, qui coûte cher et dont l’impact environnemental est loin d’être négligeable.

La start-up spécialisée Margoo estime que l’empreinte écologique d’un mariage s’élève à 10 tonnes équivalent  CO₂. À noter que, selon le ministère de la Transition écologique, l’empreinte carbone moyenne d’un Français est de 11 tonnes par an. 

Une autre étude, menée par le site Mariages.net auprès des couples de mariés du deuxième semestre 2021 et de 2022, énonce qu’un couple de mariés sur deux assure qu’il adoptera des mesures éthiques et éco-responsables lors de son mariage. Pour 40 % d’entre eux, le mariage éthique passe notamment par l’assiette. 

WE DEMAIN vous donne les clés pour que “le plus beau jour de votre vie” soit placé sous le signe de l’écologie. 

Choisir la bonne tenue de mariage

Le jour J, pas forcément besoin de dépenser des fortunes pour une robe ou un costume que vous ne porterez qu’une seule fois. Pourquoi ne pas plutôt opter pour une jolie tenue, en matières naturelles et de préférence made in France, qui pourra en plus être portée à d’autres occasions ? 

Il est également possible de louer sa robe de mariée et son costume, une alternative plus économique et qui permet également de diminuer son impact environnemental. Sinon, vous pouvez aussi acheter une tenue de seconde main. De nombreux mariés revendent leurs tenues une fois l’événement passé. Un bon réflexe à garder en tête.

À lire aussi : La mode consignée, nouvelle tendance ?

Des alliances éthiques

Il est souvent compliqué de trouver des informations sur la provenance des métaux et des pierres utilisés pour les alliances. Malheureusement, les diamants proviennent souvent de zones de conflit, et l’or est parfois extrait dans des conditions déplorables. 

Pour éviter cela, tournez-vous vers des marques qui proposent des bijoux éthiques et écologiques. Certaines travaillent par exemple avec des matières premières recyclées

Si vous aimez chiner, vous pouvez également partir à la recherche d’alliances vintage. Et enfin, pour un côté plus authentique, transformez d’anciens bijoux de famille en bagues. Il suffit de refondre l’or pour donner une seconde vie à un vieux bijou que vous ne portez plus. 

À lire aussi : Cette société transforme les défunts en diamants

Un menu de mariage local et anti-gaspi

Le choix du traiteur est très important au moment d’organiser son mariage. Si les préférences alimentaires de chacun primes, il est important aussi de se poser les bonnes questions pour réduire l’impact environnemental du menu. 

Favorisez les traiteurs qui travaillent avec des producteurs locaux, qui privilégient les circuits courts et les produits biologiques. Élaborez avec eux un menu de saison, en essayant de limiter la viande. Notamment la viande rouge qui a le plus fort impact carbone

Enfin, réfléchissez bien aux quantités pour éviter le gaspillage alimentaire

Une décoration DIY et naturelle

Difficile d’imaginer un mariage sans fleurs. Mais saviez-vous que plus de 80 % des fleurs coupées vendues en France sont importées ? Elles proviennent généralement du Kenya, d’Afrique du Sud ou encore de Colombie, puis transitent par les Pays-Bas. Privilégiez donc les fleuristes qui vendent des fleurs françaises. Il existe également des labels qui permettent d’identifier les fleuristes engagés. Nous vous en parlions dans cet article

Pour le reste de la décoration, il sera plus économique et plus écologique de la réaliser vous-même. Cela permet en plus d’avoir une déco 100 % personnalisée. Préférez les matières naturelles ou de récup. Une bonne raison pour aller faire une balade en forêt et récupérer du bois, des feuillages ou encore des pommes de pin. 

Sinon, tout comme pour la tenue de mariage, il est possible de louer la décoration ou d’en trouver de seconde main.

À lire aussi : Quand des palettes se transforment en chaises Art Déco

Choisir le lieu et organiser les transports

Selon la start-up Margoo, les transports représentent environ 70 % du bilan carbone de la cérémonie, comme l’explique son fondateur Guillaume Parthenay au média Ouest-France

Le choix du lieu est donc important. Si l’on peut penser qu’un mariage à la campagne est plus écologique, ce n’est pas toujours le cas, si tous les invités viennent de loin. Privilégiez donc un lieu central afin de limiter au maximum les déplacements de chacun.

Tout comme pour les logements de vacances, il est possible de sélectionner un éco-lieu pour le jour J. Le label Clef Verte, initialement dédié aux hébergements touristiques, s’est récemment étendu aux salles de réception. Celui-ci permet d’identifier rapidement les lieux engagés et respectueux de l’environnement. 

Pour s’y rendre, incitez les invités à faire du covoiturage. Un bon moyen de se rencontrer avant la cérémonie. Et pour le voyage de noce, plutôt que de partir à l’autre bout du monde en avion, pourquoi ne pas parcourir l’Europe en train ? Vous pouvez par exemple vous inspirer de notre journaliste, qui s’est rendue à Venise, ville des amoureux, en train depuis Paris

À lire aussi : Itinéraire d’une easyjeteuse repentie : deux semaines à Majorque sans avion

Tags:

A lire aussi :

  • Green Man : Itinéraire d’un éco-terroriste

    Découvrir

    Green Man : Itinéraire d’un éco-terroriste

    Dans son dernier roman, "Green Man", David Klass met en scène un illuminé écologiste dont le projet est de sauver la vie sur la planète en éradiquant les humains qui la martyrisent. Un thriller haletant.
  • La Caserne, nouvel écrin de la mode durable parisien

    Partager

    La Caserne, nouvel écrin de la mode durable parisien

    L'une des plus anciennes casernes de pompiers de Paris va héberger une vaste pépinière de mode durable. À découvrir du 24 au 26 septembre lors du Conscious Festival.
  • Annalena Baerbock, l’écolo qui veut remplacer Merkel

    Déchiffrer

    Annalena Baerbock, l’écolo qui veut remplacer Merkel

    Annalena Baerbock conduira la liste des Verts allemands aux législatives du 26  septembre. Son sens du compromis, qui distingue les écolos d’outre-Rhin des Français, sera-t-il suffisant pour en faire une chancelière ? L’analyse de Daniel Cohn-Bendit.