Ralentir  > Comment acheter éthique pendant le confinement ?

Written by 11 h 59 min Ralentir

Comment acheter éthique pendant le confinement ?

Une nouvelle fois, de nombreux commerces de proximité ont dû fermer leur porte. Pour continuer à consommer éco-responsable pendant le confinement – livres, légumes ou vêtements – sans passer par Amazon, suivez le guide !

Le 03/11/2020 par Sofia Colla
Pour éviter de passer par les grandes plateformes ou les hypermarchés, We Demain vous propose un petit guide de la consommation en ligne éthique et éco-reponsable. (Crédit : Shutterstock)
Pour éviter de passer par les grandes plateformes ou les hypermarchés, We Demain vous propose un petit guide de la consommation en ligne éthique et éco-reponsable. (Crédit : Shutterstock)

Avec le reconfinement, la plupart des petits commerces ont dû, de nouveau, fermer leurs portes. Suite à de nombreuses polémiques, les rayons de produits “non essentiels” des grandes surfaces seront également clos, afin d’éviter une concurrence déloyale.

Les consommateurs risquent donc de se tourner davantage vers l’achat en ligne, en premier vers Amazon, notamment à l’approche des fêtes de fin d’année et du Black Friday, le 27 novembre. Aux dépens des commerces français et de proximité, en forte difficulté.

Comment consommer éthique malgré tout pendant ce confinement ? De nombreuses solutions existent. We Demain a sélectionné pour vous quelques idées.

À lire aussi : Quel est le coût écologique des livraisons ?

Cette année, on peut par exemple participer au défi “GreenFridaychallenge” : du 29 octobre au 27 novembre, le collectif Green Friday, qui propose depuis 2017 des alternatives au Black Friday et à la surconsommation, suggère chaque jour des idées sur Instagram pour acheter d’occasion, réparer ou privilégier les petits créateurs plutôt que d’acheter via de grosses plateformes.

À lire aussi : Boycott, dons, happening : la résistance au Black Friday s’organise

Les librairies connectées 

Les petites librairies ont été au coeur du débat concernant les achats “essentiels”. Suite aux nouvelles mesures du gouvernement, les rayons livres des hypermarchés et grandes enseignes sont dorénavant fermés. Voici donc quelques conseils pour découvrir de nouvelles lectures.

L’année dernière, nous vous présentions le site LaLibrairie.com, une alternative éthique à Amazon. Il s’agit d’une plateforme possédant un catalogue de plus de 350 000 ouvrages, disponibles chez 2 500 libraires indépendants en France et en Belgique.

“Le principe est de s’appuyer sur des librairies et des maisons de presse existantes, pour créer un site marchand rapide et efficace. Le client peut retirer son livre dans sa librairie préférée, mais il peut aussi être livré directement chez lui”, expliquait Georges-Marc Habib, président du Salon du Livre de Paris, à We Demain. 

À lire aussi : Librairies : “Cessons d’appeler au boycott d’Amazon, innovons !”

Certaines librairies proposent également le système de Click&Collect, qui permet aux clients de commander leur ouvrage et de passer le récupérer directement à la boutique. Le magazine spécialisé Livres Hebdo, a conçu une carte regroupant les librairies de France proposant ce service durant le confinement.

Si vous voulez éviter de transformer votre salon en bibliothèque pendant cette période de confinement, vous pouvez aussi opter pour des versions numériques innovantes. Les applications Pitchseries et Rocambole proposent ainsi aux lecteurs des romans-feuilletons, des sortes de “Netflix littéraire”. Chaque jour, découvrez un nouvel épisode de votre histoire, dont le temps de lecture moyen varie entre 5 et 10 minutes. Si les premiers épisodes sont accessibles gratuitement, il faudra payer ou souscrire à un abonnement pour pouvoir lire la suite. 

Il existe aussi de nombreuses applications de livres audio, pour découvrir un ouvrage en reposant ses yeux.

À lire aussi : Voici le nouveau “Netflix”: gratuit, écolo et engagé

Une alimentation saine et durable

Concernant l’alimentation, il existe de nombreuses alternatives au supermarché. Lors du premier confinement, de nombreux Français s’étaient tournés vers les circuits courts. Les plateformes comme Kelbongoo ou La Ruche qui dit oui, qui vendent des produits provenant directement de fermes locales, avaient alors vu leurs commandes augmenter d’environ 30 %. Elles sont toujours ouvertes, et permettent de soutenir les producteurs locaux. Le groupement d’agriculteurs CIVAM, a d’ailleurs créé une carte afin de trouver facilement les ventes à la ferme, les boutiques de producteurs, les marchés ou encore les AMAP près de chez soi. 

Aussi, plutôt que d’aller dans un supermarché traditionnel, vous pouvez vous tourner vers les supermarchés coopératifs. Dans ces derniers, les clients sont aussi copropriétaires et travailleurs bénévoles, et seuls les adhérents peuvent y faire leurs courses. On en compte aujourd’hui plus d’une dizaine en France.

Pour éviter de se déplacer, vous pouvez enfin opter pour des courses en ligne, mais pas n’importe où ! Le site La Fourche propose par exemple des produits bio, jusqu’à 50 % moins cher qu’en supermarché. En plus, le consommateur a directement accès à la note Yuka du produit, mais aussi à son empreinte carbone.

La société française La Marque en Moins, que nous vous présentions dans cet article, propose quant à elle des articles d’entretien et de beauté bio et rechargeables au prix de produits “standards”. 

À lire aussi : BuyOrNot : une appli pour boycotter les entreprises immorales

Une mode éthique 

Pendant cette période de confinement, l’achat de vêtements est moins urgent, mais on peut toujours avoir quelques besoins. Là aussi, il est possible de contourner les grandes enseignes. Nous vous présentions par exemple dans le numéro 27 de la revue We Demain la plateforme La Saperie française, qui répertorie des marques made in France, vegan ou éco-responsables. En un coup d’oeil, il est possible de connaitre la provenance des matières et les lieux de fabrication. 

En fouillant un peu sur la toile, vous découvrirez aussi des centaines de petits créateurs qui proposent la vente en ligne. Comme par exemple Les Récupérables, qui recyclent des nappes et rideaux vintage pour en faire des vêtements; Article 22 qui transforme les bombes de la guerre du Vietnam en bijoux design; la marque française 1083 qui commercialise des jeans en coton biologique ou en fibres recyclées et qui a lancé le premier jean consigné, ou encore, l’enseigne toulousaine Hopaal qui crée des vêtements 100 % recyclés. 

Des cadeaux écolos

Le confinement peut aussi être le temps de prendre le temps de réfléchir à des cadeaux éco-responsables pour Noël. En ce qui concerne les jouets, il existe par exemple des objets remis à neuf par l’association Rejoué, ceux en matières naturelles proposés par des marques comme Les jouets libres ou l’entreprise Sloli, ou encore des jouets à louer ! En effet, 70 % des jouets ne sont plus utilisés huit mois après l’achat, c’est pourquoi les plateformes La Petite Marelle ou Kids Box proposent aux parents de recevoir chaque mois une boîte de jouets, adaptés à l’âge de leur enfant. 

Pour les grands enfants, la coopérative Éthi’Kdo a inventé une e-carte cadeau multi-enseignes qui regroupe des petits artisans du zéro déchet, du commerce équitable ou encore du Made in France. Un bon moyen de ne pas tomber à côté !

Vous pouvez aussi opter pour des petits créateurs via des plateformes comme Etsy, qui propose des produits faits main vendus en direct via le site. Mode, déco, accessoires… Avec plus de 2 millions d’artisans, difficile de ne pas trouver son bonheur. Et pour plus d’inspirations, nous avions confectionné l’année dernière un calendrier de l’avent avec 24 idées de cadeaux pour un Noël écolo

Tags:

A lire aussi :

  • Des apéros Skype pour apprendre à changer le monde (et de vie)

    Partager

    Des apéros Skype pour apprendre à changer le monde (et de vie)

    Depuis le premier confinement, l’association Makesense organise des apéro-coaching en ligne pour devenir acteur du changement : aider les séniors isolés, les sans-abri, ou décrocher un job qui a du sens. Une formule qui cartonne, auprès des jeunes notamment. Notre journaliste a suivi un programme sur l’alimentation de demain.
  • Et si vous deveniez délégué covid de votre quartier ?

    Partager

    Et si vous deveniez délégué covid de votre quartier ?

    Pour recréer du lien dans les quartiers, briser l’isolement et donner un coup de main aux personnes fragiles, la plateforme MesVoisins.fr a mis en place un système de délégués covid.
  • Journal de crise des cheminots au temps du Covid-19

    Partager

    Journal de crise des cheminots au temps du Covid-19

    L'auteur Emery Doligé a rencontré une centaine de travailleurs SNCF pendant le printemps 2020. Des fragments de vies confinées rassemblés dans un carnet de bord, accessible gratuitement en ligne.
Close