Découvrir  > Continent de plastique : on connaît les principaux pays pollueurs

Written by 10 h 18 min Découvrir, Planete

Continent de plastique : on connaît les principaux pays pollueurs

Une étude des plastiques contenus dans le “continent de plastique” qui flotte au milieu de l’océan Pacifique a permis de désigner les principaux pays pollueurs.

Le 18/09/2022 par Florence Santrot
continent de plastique
Le "septième continent" de plastique occupe 3,5 millions de km² dans l'océan Pacifique. Crédit : Parilov / Shutterstock.
Le "septième continent" de plastique occupe 3,5 millions de km² dans l'océan Pacifique. Crédit : Parilov / Shutterstock.

Il est surnommé le “septième continent”. Cet immense agrégat de plastique qui flotte au milieu de l’océan Pacifique est l’épitomé de la pollution humaine sur Terre. Ce “continent de plastique”, qui ferait environ 3,5 millions de km², a été découvert en 1997. C’est l’océanographe et skipper américain Charles J Moore. qui est tombé dessus par hasard. Flottant juste sous la surface de l’eau, cette mer de déchets n’est en effet pas visible par satellite. Elle ne se découvre que depuis le pont d’un bateau.

Une étude, publiée début septembre dans la revue Scientific Reports, révèle que 90 % des dizaines de milliers de tonnes qui forment le continent de plastique proviennent en grande partie de produits de pêche. Des éléments originaires de cinq pays industrialisés. Ces pays sont les suivants : Japon (34 %), Chine (32 %), Corée (10 %), États-Unis (7 %) et Taïwan (6 %). “Une grande partie est composée de filets de pêche et de cordes. Tandis que le reste est principalement constitué d’objets et de fragments en plastique dur, portant parfois des preuves sur leur origine”, expliquent les auteurs de l’étude.

Ocean Cleanup a minutieusement étudié les déchets du continent de plastique

Comment arriver à cette estimation de 90 % de plastique issu de cinq pays en particulier ? L’ONG Ocean Cleanup, en partenariat avec l’université de Wageningen (Pays-Bas), s’est rendue sur place en 2019. Elle a prélevé 6 093 déchets mesurant moins de 5 cm. Cela représente 547 kilos de débris divers.

Il a ensuite fallu un an pour analyser ces divers éléments et tenter d’en identifier l’origine quand cela était possible. Pour la plupart, ces déchets étaient des fragments de plastique non reconnaissables. Ou des pièces utilisées dans la pêche et d’aquaculture.

L’importante contribution de la pêche dans le continent de plastique

Sur ces milliers de déchets prélevés, Ocean Cleanup et les chercheurs de l’université sont parvenus à identifier avec certitude quelque 232 objets en plastique ainsi que leur pays d’origine. Pour cela, ils ont pu s’appuyer sur des éléments factuels. Comme la langue du texte inscrit dessus, le nom d’une entreprise ou le logo d’une marque. Japon, Chine, Corée, États-Unis et Taïwan étaient les pays les plus représentés dans ce classement funeste.

Alors que les évaluations récentes des apports de plastique dans l’océan indiquent que les économies côtières en développement et les rivières sont les principaux contributeurs à la pollution plastique océanique, nous montrons ici que la plupart des plastiques flottants dans le gyre subtropical du Pacifique Nord proviennent de cinq pays de pêche industrialisés, soulignant l’importante rôle que joue l’industrie de la pêche dans la solution à ce problème mondial“, conclut l’étude.

SOUTENEZ WE DEMAIN, SOUTENEZ UNE RÉDACTION INDÉPENDANTE
Inscrivez-vous à notre newsletter hebdomadaire et abonnez-vous à notre magazine.

Tags:

A lire aussi :