Tech-Sciences

Trottinettes électriques : 20 blessés pour 100 000 trajets

Pour la première fois, une étude a chiffré les accidents liés aux trottinettes électriques. Elle a été réalisée par des chercheurs américains à Austin, au Texas. Et ses résultats sont alarmants. À quand la même étude en France ?

Par Albane Guichard I Publié le 10 Mai 2019


Dans les grandes villes, le nombre d'utilisateurs de trottinettes électriques est en constante augmentation. Mais ce moyen de transport n'est pas sans risque (Crédit : Shutterstock)
Dans les grandes villes, le nombre d'utilisateurs de trottinettes électriques est en constante augmentation. Mais ce moyen de transport n'est pas sans risque (Crédit : Shutterstock)
Les trottinettes électriques ne sont pas si inoffensives. C'est la conclusion d'une étude américaine publiée le 2 mai, qui met en évidence les dangers des trottinettes électriques en ville. Réalisée à Austin, au Texas, entre septembre et novembre 2018, c'est la première étude au monde qui mesure avec précision cette nouvelle cause d'accidents.

Pour collecter les données nécessaires à l'étude, les services santé et transport d'Austin ont collaboré avec les urgences médicales de la ville et le Center for Disease Control and prevention, une agence fédérale de santé publique.

Les résultats relèvent une moyenne de 20 blessés tous les 100 000 trajets en trottinette électrique, sur la période étudiée. L'étude précise que le nombre de blessés est en réalité probablement plus élevé, car les résultats sont basés uniquement sur les prises en charge hospitalières, auxquelles il faudrait ajouter celles des cliniques privées.

Lire aussi : 60 euros pour recharger 12 trottinettes : on a suivi un juicer à Paris

Port du casque indispensable

Pour presque la moitié des personnes prises en compte dans l'étude, les accidents de trottinettes ont causé des blessures graves : 84 % se sont fracturés un ou des os, 45 % se sont blessés des nerfs, tendons ou ligaments, 8 % ont passé plus de 48 heures à l'hôpital, 5 % ont subi une hémorragie importante et 1 % ont même eu un organe endommagé.

Surtout, parmi les blessés, 15 % ont subi un traumatisme crânien, qui aurait pu être évité grâce au port du casque. Mais voilà... Sur 190 personnes, une seule portait un casque. Un véritable problème de santé publique que l'on retrouve en France, où rares sont les usagers qui appliquent cette règle de sécurité.
Localisation des fractures après accident de trottinette électrique (Crédit : Dockless electric scooter-related injuries study - traduit de l'anglais pour We Demain)
Localisation des fractures après accident de trottinette électrique (Crédit : Dockless electric scooter-related injuries study - traduit de l'anglais pour We Demain)

Des accidents parfois mortels

L'étude montre également que peu d'accidents ont été causés par un choc avec un véhicule motorisé. Un fait plutôt rassurant quand on connait les risques mortels d'une collusion entre une trottinette et une voiture, comme l'a montré l'assureur MMA dans un crash-test choc en avril dernier.

En février toutefois, deux mois après la fin de l'étude, un étudiant de 21 ans est décédé à Austin, percuté par une voiture alors qu'il roulait sur une trottinette électrique Lime.

Ce tragique accident n'est malheureusement pas un cas isolé. En France, un octogénaire est décédé le 15 avril après avoir été renversé par un usager en trottinette, alors qu'il traversait à un passage piéton à Levallois-Perret dans les Hauts-de-Seine.

Quelles solutions pour limiter les risques ?

33% des blessés recensés dans l'étude utilisaient une trottinette électrique pour la première fois (Crédit : Dockless electric scooter-related injuries study)
33% des blessés recensés dans l'étude utilisaient une trottinette électrique pour la première fois (Crédit : Dockless electric scooter-related injuries study)
Face aux risques avérés de ces engins, que faire ? L'étude américaine constate qu'un tiers des blessés utilisaient une trottinette électrique pour la première fois. Si les applications proposent déjà des guides de formation sur application, un meilleur encadrement pourrait limiter les accidents d'usagers inexpérimentés.

Mais la solution la plus évidente – et la plus efficace – reste encore le port du casque et de vêtements de sécurité (gants de protection et gilet réfléchissant). Les entreprises de trottinettes le préconisent déjà, mais la loi française ne l'impose pas encore.

Le Ministère des transports a annoncé samedi dans un communiqué l'application d'un décret concernant les trottinettes électriques dès la rentrée 2019. Circuler sur un trottoir sera passible d'une amende de 135 euros, la vitesse maximale des trottinettes ne devra pas dépasser 25 km/h, rouler avec des écouteurs ou un casque sera interdit, tout comme être à plusieurs sur une trottinette, et il faudra porter un gilet réfléchissant la nuit ou en cas de mauvaise visibilité le jour.

Quid du casque ? Il sera rendu obligatoire, mais seulement jusqu'à 12 ans. Les adolescents et adultes pourront donc continuer de rouler sans casque sur leurs trottinettes électriques... à leurs risques et périls.












Newsletter : recevez chaque semaine
une sélection de nos meilleurs articles



wedemain.fr sur votre mobile