Ralentir  > Un été local, éthique, écolo : 10 bons plans pour des micro-aventures en France

Written by 12 h 00 min Ralentir

Un été local, éthique, écolo : 10 bons plans pour des micro-aventures en France

Le coronavirus a remis en question la notion de voyage. Plutôt que de partir à l’étranger, la tendance est de faire rimer vacances avec local et retour à la nature. C’est tout le concept de la micro-aventure, qui se développe en France. Suivez le guide !

Le 18/06/2020 par Sofia Colla

L’épidémie de Covid-19 a provoqué l’annulation de nombreux séjours à l’étranger. Un mal pour un bien, puisque cela incite les Français à se tourner vers leur territoire. Montagnes, lacs, mer, canyons, forêts, océan, petits villages typiques, grandes villes dynamiques… L’Hexagone ne manque pas de paysages, d’ambiances et de traditions.
 
Et si c’était le bon moment pour partir en micro-aventure ? Rien de compliqué : il s’agit de partir quelques jours, parfois à seulement quelques kilomètres de chez soi, souvent à pied ou à vélo. En somme, de petites aventures respectueuses de l’environnement, locales et accessibles à tous. Une tendance qui s’est renforcée avec le (dé)confinement, l’envie d’espace et de nature pour profiter d’une liberté retrouvée. 
 
Voici la sélection, par We Demain, de sites, plateformes et applications pour partir en micro-aventure en France, pour des vacances locales, éthiques et écolos. 
 

1. Chilowé

Ferdinand Martinet et Thibaut Labeyancien, ancien consultant et avocat, ont lancé en 2017 une newsletter hebdomadaire au ton décalé et destinée aux citadins en manque de nature et d’aventure, baptisée Chilowé. Celle-ci compte aujourd’hui plus de 30 000 abonnés. 
 
Depuis, ils ont publié un guide, avec des expériences atypiques au départ de Paris, et développé leur plateforme web, sur laquelle ils proposent plus de 250 idées de micro-aventures dans toute la France : traverser le marais poitevin à vélo en un week-end, descendre la Seine en kayak pour rejoindre Honfleur, en Normandie, ou plus simplement des itinéraires de randonnées à Fontainebleau, en région parisienne…
   

“Pas besoin d’être Mike Horn ou Kilian Jornet (NDLR : aventurier et sportif de l’extrême) pour connaître le côté grisant de l’aventure”, assure Ferdinand Martinet, au média Le Parisien . “On peut vivre des choses incroyables à quelques kilos de CO2 de son domicile”.

   
Chilowé a même créé sa propre agence de micro-expériences, avec guide, repas et matériel compris, pour partir à l’aventure en famille, en couple ou entre copains. 
 
Le premier festival “dédié à la nature et à la micro-aventure”, organisé par  la fondation GoodPlanet de Yann Arthus-Bertrand, doit se tenir les 19 et 20 septembre prochains à Paris. Avec la présence notamment de la navigatrice Capucine Trochet, du photographe animalier Jérémie Villet et du youtubeur Capitaine Rémi.
 

2. Helloways

Partir en randonnée ou micro-aventure depuis Paris, Marseille, Lyon, Nantes ou encore Bruxelles, et grâce aux transports en commun. C’est l’objectif que ce sont fixés Clément Lhommeau et Nicolas Chevolot lorsqu’ils ont fondé le site Helloways en 2018. 
 
En mai, grâce à un accord avec la Fédération française de la randonnée pédestre, 600 nouveaux itinéraires ont été ajoutés au catalogue du site spécialisé, qui en comptait déjà 400. Au programme, des treks dans les Calanques, le Vercors, à Annecy, ou encore la traversée de la Chartreuse, rebaptisée “the Litte Yosemite”. Entre sportifs, en famille ou entre amis, il y en a pour tous les goûts. 
 
Certains itinéraires sont téléchargeables gratuitement. Sinon, il faut opter pour l’abonnement à Helloways, de 39,90 euros par an, qui donne accès à toutes les randonnées du site, ainsi qu’à un suivi GPS des itinéraires ou à des tarifs préférentiels pour des évènements rando. La plateforme propose également des offres intermédiaires, à partir de 9,90 euros pour ceux qui ne souhaitent pas s’engager à l’année.
 

3. Deux jours pour vivre

“1 samedi + 1 dimanche + parfois 1 RTT”, c’est le crédo d’Amélie Deloffre, pionnière de la micro-aventure depuis 15 ans et qui, après avoir créé une newsletter, a lancé son site 2 jours pour vivre  en 2017. Elle a également publié un livre, du même nom, à l’automne 2019 aux éditions Gallimard.
   

“J’entends reconnecter ma génération aux vrais kifs de la vie. Ceux qu’on trouve dehors, sans 4G, qui coûtent que dalle mais rendent profondément heureux : la nature, le vent plein le visage, l’imprévu, les rencontres, les pâtes au réchaud, l’effort, le faire par soi-même, l’inconnu, les nuits sous tente”, écrit-elle sur son site.

 

 

 
 
 

 
 
 
 
 

 
 

 
 
 

 
 

Une publication partagée par 2 Jours Pour Vivre (@2jourspourvivre) le


Cette année, l’illustratrice aventurière compte lancer la première newsletter déconnectée… par voie postale ! Le concept : recevoir tous les deux mois une “lettre d’aventure” comprenant un récit d’expédition, une carto, un portrait d’aventurier, une carte postale stylisée, des photos… Une autre manière de “découvrir des nouveaux coins de France” en étant “en cohérence parfaite avec [ses] messages : la déconnexion & l’authenticité”
 

4. Fairtrip

Cette application recense plus de 3 000 adresses dans le monde entier, dont plusieurs dizaines en France de restaurants bio ou locavores, de commerces et d’épiceries en circuit court, d’hébergements solidaires et écologiques ou encore d’expériences pour découvrir différents territoires.
 
Un guide de voyage numérique collaboratif et gratuit, qui a pour but d’encourager le tourisme local et durable. Les adresses sont facilement trouvables sur la carte disponible sur l’appli mobile. Celle-ci peut même être consultée hors connexion.
 
Fairtrip travaille en partenariat avec des territoires, et aussi avec des institutions comme l’écolabel international Clef Verte, dont nous vous parlions dans notre guide des logements touristiques responsables, ou encore Accueil Paysan, qui permet de passer des séjours à la ferme.
 

5. The Other Life

Vous rêvez de tout quitter et de partir construire un igloo dans le Jura ? Lui l’a fait. Lui, c’est Xavier Bourgois, le créateur de la chaine YouTube The Other Life lancée il y a deux ans. À travers ses vidéos, il tente d’inspirer les internautes, avec humour, en leur démontrant que “l’aventure et les grands espaces ne sont pas réservés qu’aux instagrammeurs”
   

“Pas besoin de partir en Alaska ou en Nouvelle Zélande pour pouvoir s’évader”, assure-t-il.

   
Ce dernier se filme durant des aventures sauvages en France, dans une vingtaine de vidéos allant de cinq à vingt minutes. Un road trip en van en Normandie, cinq jours en mer en Corse, trois jours d’aventure sauvage dans le Vercors, la route de la bière en Belgique, descendre la Loire en radeau autoconstruit… Des vidéos qui vous feront voyager et déconnecter le temps de quelques minutes, même depuis votre canapé !
 

6. Les Others

“Ici, l’avion est proscrit”. Les Others, revue spécialisé dans l’univers outdoor, a mis à disposition, l’été dernier, un guide PDF à télécharger gratuitement : “Un an de micro-aventure en France”. Celui-ci contient 52 expéditions d’un à quatre jours, avec trois niveaux de difficultés, pour occuper tous les week-ends de l’année !
 
Une journée d’escalade sur la Martinswand, la falaise historique du Haut-Rhin, une rando dans les glaciers de la Vanoise dans les Alpes, un surf-trip dans la baie d’Audierne, sur la côte sud du Finistère, deux jours de randonnée équestre dans la vallée de la Vesle près de Reims ou encore trois jours au fil de l’eau en descendant la Loire à Vélo. En somme, un guide pour “se mesurer à la nature sauvage sans faire exploser son empreinte carbone (et même faire des économies)”, promettent Les Others.

7. GR 2024 : le premier sentier de grande randonnée 100 % parisien

Pour tous les Parisiens qui n’en peuvent plus de leur appartement ou, simplement, pour tout ceux qui souhaitent découvrir la capitale autrement, il existe un chemin de randonnée peu connu : le GR 2024
 
Ce dernier, créé et aménagé en soutien à la candidature de Paris aux JO de 2024, forme une boucle de 50 km tout autour de la ville et traverse 9 arrondissements périphériques. Un moyen pour découvrir les parcs de Paris comme celui de la Villette, de Bercy, André-Citroën, Martin Luther-King, Kellermann ou encore les bois de Vincennes et de Boulogne. L’itinéraire met également en valeur les centres sportifs, dont les sites olympiques de 1900 et 1924 comme le vélodrome de la Cipale ou la piscine Georges Vallerey. 

8. Rando Navigo

Pour beaucoup de Parisiens, prendre le RER est déjà une aventure en soi. Mais si, en plus, ce dernier mène à un village de charme ou à des sentiers forestiers, c’est gagné !
 
Le site Rando Navigo, créé par un internaute sans lien avec la RATP, recense une vingtaine de balades en Ile-de-France, entre 10 et 20 km, toutes accessibles en transport en commun. Chaque itinéraire est accompagné du tracé GPS téléchargeable gratuitement, de commentaires et de diverses photos prises sur le chemin.
 
Retrouvez aussi des astuces, comme ici, pour la randonnée à travers la Vallée de Chevreuse  :
 

“Le château dispose d’un point d’information qui vend la Volcelest, bière de la vallée de Chevreuse (blonde, ambrée, brune, triple), que je recommande sans hésitation”.

9. Explora Project

Si vous avez peur de vous lancer seul ou que l’organisation d’une telle aventure n’est pas vraiment une partie de plaisir pour vous, vous pouvez vous laisser tenter par les séjours proposés par l’agence de voyage Explora Project.
 
Celle-ci s’est spécialisée dans des expéditions natures et respectueuses de l’environnement pour tous les niveaux, le temps d’un week-end ou pour 15 jours. Elle propose par exemple une initiation au bivouac en montage, une randonnée “mon premier glacier”, ou encore, pour les plus expérimentés, une expédition de 12 jours à travers les volcans et les glaciers d’Islande. 
 
Ces (micro)aventures se veulent durables : les groupes sont autonomes en énergie, en nourriture, tendent vers le zéro déchet et se déplacent grâce à la “propulsion humaine”, comprenez qu’aucun transport motorisé n’est utilisé sur place. Il faut certes prendre l’avion pour rejoindre certains lieux, mais l’agence planche sur un objectif “zéro plane” pour favoriser le train ou le bateau. Enfin, chaque expérience est éphémère : pour limiter la surexploitation de certains lieux, les itinéraires changent régulièrement. 

10. Louer un van, le fantasme absolu des internets

Si le vélo ou la marche à pied sont à privilégier pour une micro-aventure écolo, le van reste une expérience tentante pour une expédition en pleine nature et en toute liberté. Ces véhicules sont très tendance depuis quelques années, notamment grâce aux réseaux sociaux. 
  

 
Black Sheep a pris la brèche et propose des vans aménagés à la location. Avec des agences en France, au Portugal et en Irlande, l’entreprise propose aussi bien des modèles récents, offrant plus ou moins d’options, que le mythique combi Volkswagen des années 1960. Et si cette expérience vous fait succomber, vous pourrez aussi trouver des annonces pour des campervans d’occasion sur leur site.

D’autres entreprises proposent les mêmes types de services comme notamment Roadsurfer, We Van ou encore Van Loc, un réseau de location de vans aménagés entre particuliers.

Pour vous guider, les deux fondateurs de l’agence de contenus Les Coflocs, à l’initiative du film Vanlife qui sortira en octobre 2020, viennent de publier le guide Week-ends en van, 52 destinations en France. De quoi sillonner les routes de l’Hexagone toute l’année !

Bonus : Et, si vous êtes un fan de Pékin Express, découvrez la Mad Jacques, une course en stop (mais sans caméra) à travers la France, qui devrait avoir lieu les 4 et 5 octobre. Nous vous parlions de l’édition 2018 ici : Et si, ce printemps, vous partiez en micro-aventure ?

Tags:

A lire aussi :

  • Inédit : l’État a trois mois pour prouver ses engagements climatiques

    Respirer

    Inédit : l’État a trois mois pour prouver ses engagements climatiques

    Le Conseil d'Etat a donné 3 mois au gouvernement français pour démontrer que ses objectifs de réduction des émissions de gaz à effet de serre à l’horizon 2030 pourront être respectés. Une décision historique.
  • Voyage dans la France qui s’ensauvage

    Ralentir

    Voyage dans la France qui s’ensauvage

    LA REVUE. La pandémie et le confinement ont fait éclore des désirs de vert. Nées de l’urgence climatique, les envies d’exode urbain, de quête d’espace et de libération de la nature prennent de l’ampleur, jusque dans les urnes. We Demain vous emmène à la rencontre de cette France qui rompt avec le béton et renoue avec la nature.
  • Un refuge de haute campagne pour cyclistes à 80 km de Paris

    Découvrir

    Un refuge de haute campagne pour cyclistes à 80 km de Paris

    (Re)découvrir des régions de France, promouvoir la mobilité douce et surtout l’aventure... Le collectif Davaï Davaï, fondateur de la course "Mad Jacques" en auto-stop, s’est inspiré des refuges de haute montagne pour créer le premier "refuge de haute campagne", à 80 km de Paris, dans l’Oise.
Close